Peut-on conduire après une biométrie ?

biometrie de l'œil

La biométrie permet d’effectuer différentes mesures de l’œil. Elle est utile avant certaines interventions chirurgicales, notamment l’opération de la cataracte.  De nombreuses personnes se demandent si l’on peut prendre le volant après un examen de biométrie oculaire ?

Qu’est-ce qu’une biométrie de l’œil ?

La biométrie est un examen non invasif réalisé par interférométrie. Il ne nécessite pas d’anesthésie puisqu’il se fait sans contact avec l’œil. Cette technique permet d’évaluer la puissance du cristallin artificiel, avant une opération de la cataracte, à partir de la mesure de la longueur de votre globe oculaire et de la courbure de votre cornée.

Ces mesures sont obligatoires en vue d’une opération de la cataracte pour évaluer la puissance de l’implant à poser.

Comment se déroule une biométrie ?

Les mesures sont effectuées à l’aide d’ultrasons. Une sonde est placée devant l’œil, et le balaye avec un faisceau d’ultrasons. L’appareil est relié à un ordinateur qui analyse les données recueillies. L’examen dure quelques minutes et se déroule dans le cabinet de l’ophtalmologiste, à l’hôpital ou dans une clinique ophtalmologique.

Les résultats sont immédiatement disponibles, vous pouvez donc repartir avec une copie de vos résultats. Le chirurgien en conserve une copie dans votre dossier chirurgical.

Puis-je conduire après une biométrie ?

Vous pouvez conduire immédiatement après une biométrie oculaire, car il s’agit d’une procédure non invasive qui ne nécessite généralement pas d’anesthésie ni de dilatation.

Cet examen fait partie du bilan préopératoire. Il est le plus souvent réalisé lors de la consultation au cours de laquelle l’intervention est programmée. Si vous subissez une autre intervention le même jour, il peut vous être interdit de conduire, selon l’intervention.

La biométrie est-elle douloureuse ?

Cet examen est totalement indolore. Avec certains appareils, la sonde doit toucher votre œil, mais celui-ci aura été préalablement anesthésié avec un collyre. Cet examen ne présente aucun risque.

Examens ophtalmologiques avec interdiction de conduire 

D’autres procédures courantes peuvent affecter votre capacité à conduire lorsque vous quittez le cabinet de l’ophtalmologiste ou l’hôpital :

  • Si vos yeux ont été dilatés pendant l’examen ophtalmologique. Les gouttes ophtalmiques dilatantes peuvent provoquer une vision floue temporaire et une sensibilité accrue à la lumière, ce qui peut nuire à votre capacité à conduire en toute sécurité. Il est recommandé de porter des lunettes de soleil et de se faire raccompagner par quelqu’un d’autre après l’examen de la vue.
  • En cas de perte de la vue d’un œil, communément appelée perte de vision monoculaire, la capacité à évaluer les distances avec précision, à suivre les objets en mouvement et à avoir une perception adéquate de la profondeur peut être compromise. Toutefois, la conduite avec une vision monoculaire peut être autorisée si certains critères sont remplis, tels que la réussite d’un test de vision ou l’obtention d’une autorisation médicale. Renseignez-vous auprès de votre ophtalmologiste.
  • Après une opération de la cataracte, il est généralement recommandé d’éviter de conduire pendant 48 heures. La durée spécifique peut varier d’un individu à l’autre, il est donc important de suivre les instructions de votre chirurgien ophtalmologue. Ce délai permet aux effets de l’anesthésie et aux éventuels troubles visuels postopératoires de s’estomper avant la reprise de la conduite.

En résumé, il est important de tenir compte des circonstances spécifiques de votre examen de la vue. Si vos yeux ont été dilatés, il est généralement recommandé d’éviter de conduire jusqu’à ce que les effets se dissipent. En outre, si vous avez subi une opération de la cataracte, il est généralement conseillé de s’abstenir de conduire pendant 48 heures. Pour les personnes souffrant d’une perte de vision monoculaire, la conduite peut être autorisée si certains critères sont remplis. En règle générale, une biométrie oculaire ne vous empêche pas de conduire dès la sortie de votre rendez-vous chez l’ophtalmologiste, mais il est toujours important de privilégier votre sécurité et de suivre toutes les recommandations de votre ophtalmologiste.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *