Comment arrêter de péter et réduire les ballonnements ?

comment arrêter de péter

Flatulences, gaz, pets, les noms sont nombreux ! Ces termes désignent l’émission de gaz du système digestif par le rectum. Ce gaz peut être produit par la déglutition d’air, mais aussi par la dégradation des aliments dans le côlon par les bactéries intestinales.

Quelle maladie fait péter ?

Les flatulences sont une fonction corporelle normale et se produisent généralement plusieurs fois par jour. Cependant, des gaz excessifs peuvent être le symptôme d’une intolérance alimentaire ou d’un problème digestif sous-jacent, le plus courant étant le syndrome du côlon irritable.

Pourquoi j’ai envie de péter tout le temps ?

La cause la plus courante des pets est la nourriture. Plus précisément, la décomposition des aliments par les bactéries intestinales. Que vous ayez l’estomac sensible ou simplement beaucoup de gaz, il y a certains aliments que vous devez éviter pour réduire vos pets, ainsi que d’autres troubles de l’estomac comme les ballonnements.

Quel aliment pour arrêter de péter ?

Si vous souhaitez arrêter de péter, il faut privilégier des aliments à faible teneur en FODMAPs.

FODMAP est un acronyme anglais qui signifie fermentable oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols. Ce sont des glucides ou des sucres à chaîne courte que l’on trouve dans certains aliments et qui peuvent être mal absorbés par certaines personnes, ce qui entraîne des symptômes digestifs tels que des ballonnements, des gaz et des douleurs abdominales.

Voici quelques exemples d’aliments à haute teneur en FODMAP :

  • Fructose : présent dans les fruits comme les pommes, les poires et les pastèques.
  • Lactose : présent dans les produits laitiers comme le lait et le yaourt.
  • Fructanes : présents dans les légumes comme l’ail, l’oignon et les asperges, ainsi que dans les céréales comme le blé et le seigle.
  • Galactanes : présents dans les légumineuses comme les pois chiches, les lentilles et les haricots rouges.
  • Polyols : présents dans les alcools de sucre comme le sorbitol, le mannitol et le xylitol, ainsi que dans certains fruits comme les pêches et les prunes.

Pour les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable (SCI) ou d’autres troubles digestifs, suivre un régime alimentaire à faible teneur en FODMAP peut atténuer les symptômes. Pour cela, il faut éviter les aliments à forte teneur en FODMAP pendant un certain temps, puis les réintroduire progressivement afin d’identifier ceux qui provoquent la réapparition des symptômes, tels que les gaz intestinaux.

Il est important de préciser qu’un régime pauvre en FODMAP devrait être suivi par un professionnel de la santé ou un diététicien agréé afin de s’assurer que les besoins en nutriments sont satisfaits et d’éviter les restrictions à long terme. En outre, un régime pauvre en FODMAP n’est pas recommandé à tout le monde, car de nombreux aliments riches en FODMAP sont également sains et nutritifs.

Comment arrêter les flatulences ; autres techniques

Il y a quelques autres mesures que vous pouvez prendre pour réduire les flatulences, en plus d’un changement de régime alimentaire ou idéalement en complément de celui-ci :

  1. Mangez lentement et mâchez bien vos aliments : Si vous mangez trop vite, vous risquez d’avaler de l’air, ce qui peut entraîner des pets. Le fait de bien mâcher vos aliments peut également aider votre corps à les digérer plus facilement.
  2. Évitez les boissons gazeuses : Les boissons gazeuses, comme les sodas et la bière, peuvent provoquer des gaz et des ballonnements.
  3. Faites du sport régulièrement : L’exercice physique régulier présente de nombreux avantages, notamment celui de maintenir le système digestif en mouvement et d’empêcher l’accumulation de gaz dans les intestins.
  4. Gestion du stress : Le stress peut affecter votre système digestif et provoquer des gaz et des ballonnements. Chaque personne gère son stress différemment. Vous pouvez par exemple essayer de pratiquer des techniques de relaxation, telles que la respiration profonde ou la méditation.
  5. Prenez des probiotiques : Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui peuvent contribuer à améliorer la santé de l’intestin et à réduire la production de gaz.
  6. Restez hydraté : Boire beaucoup d’eau est essentiel pour être en bonne santé, et cela peut réduire l’accumulation de gaz pour aider votre système digestif à fonctionner correctement.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *